SEFCO - Société d'Ethnologie et de Folklore du Centre-Ouest
 
Retour à la page d'accueil du site
    Vous êtes ici :  Accueil Nos éditions Revue de Presse
 

Aguiaine-Le Subiet - 2006 - N°1



Lire Aguiaine-Le Subiet n° 252 (janvier-février 2006)

La SEFCO vient de livrer son premier numéro pour l’année 2006.

Aguiaine fait la part belle au dernier colloque d’Ethnologie où Raymond Servant se demande si le rampeau est un sport de gentleman ou un jeu d’apaches et Michel Valière nous fait assister à l’ascension du clocher d’Esse en Charente pour y poser le fameux coq.

René Pothet revient sur la convivialité des banquets de l’Ascension aux carrières de Chauvigny.

Aurélie Melin nous propose une charte graphique pour la revue ainsi que des sujets d’études comme les commerces, les métiers, les nouvelles technologiques.

Des témoignages intéressants :

Les veillées et les farces à Gourvillette par † Marie-Léa Brillaud mais aussi un article de Roger Chéneau sur son Apprentissage du dur métier de serrurier forgeron.

La vie de la Société s’égrène :
- Conseil d’Administration de Fouras, animations, mais aussi nécrologie de Messieurs Delavergne et Rault.
- Compte rendu de l’exposition sur les Cuillers à sucre, au musée de St Jean d’Angély, et de Mémoires de papiers à Melle avec le prix de la meilleure nouvelle en poitevin-saintongeais ; annonce de l’exposition sur les cartes postales et celle sur les jouets en bois à la Maison de la Forêt de Montlieu-la-Garde.

Nouvelles et informations et Lu pour vous terminent la partie en français ainsi qu’un encart La France par départements en mots croisés d’Edgar Chaigne pour nos quatre départements et un bulletin d’inscription pour l’assemblée générale du Congrès de la SEFCO à Surgères les 13 et 14 mai.

Le Subiet , journal patoisant débute peur in dessin de Guillement ; les émolés sont ornés peur des dessins d’Agnès : ol est « ma vielle de Natole » « le vieux batai dau marais » de Madeleine Augier. † Baille ta Goule annonce « Le bounheur au fil des Saisons », si jhe vivons en accord anvec zelles. La Mère Elodie sonjhe que la galette charentaise fait partie de nout identité et Raymond Servant livre sa meilleure nouvelle sur le thème de la gastronomie « Le fournaillajhe ».† Diocrate peur fare couler thieu, chante le Pineau sur l’air de la Berçeuse de Théodore Botrel.

Et pis ol est quession dau patois anvec Mme Francette Peulon, le Beurdassou et Peûlouc qui « zou nomme pas mais qui zou cause ». Georges Chapouthier conte « le pauv’oume et la sorcère » et Sansounet son histouère de couronne. Anne-Marie Gautier est amprès « le drôle de Pirounâ » qu’à des problèmes anvec le frontès (le coiffeur). Jhe dounons otou, dans « In teursor de vieux émolés », le 2e liméro des fariboles saintongheaises écrites par † Eugène Lemarié.

Peur « Le coin des droles » : Goule à Ressort live « les p’tits bots », la Petuche conte « Rouète galete, Peûlouc doune « les mots apilotés » ; Ji-Bé fait vive « la petite taure et la grosse batégail », la P’tite Châtenette récite des émolés d’aute foués et Peûlouc quessioune son pépé « coummint qu’o l’était aut’fouès ».

En vie de Société, jh’allons à la Matinée Paul Monteau dans l’Ile d’Oléron mais otou au salon dau livre de St Jean. Le Dornut nous cause du « grand dictionnaire des Charentais » in live qu’o faut avouer à pourtée de la main.

O faut lire tout thieu en vrai o faut zou demander à la Maison de Jeannette 51, rue de la Garousserie - Les Granges 17400 Saint Jean d’Angély

Tél/fax : 05 46 32 03 20 Courriel : sefco17@wanadoo.fr

Mots-clés

Presse

Dans la même rubrique

Aguiaine-Le Subiet - 2006 - N°2
Compte rendu du 11e festival de théâtre patois à St Jean d’Angély

Page mise à jour le
8 juin 2006

Version à imprimer  

envoyez cet article à vos amisEnvoyer à un ami